Aide à l'emploi artistique du spectacle vivant

  • Véronique
  • Les utiles

De nombreux artistes connaissent la galère de trouver des lieux où se produire et souvent quand ils ont une date dans un bar ou restaurant, c'est au chapeau qui n'est pas toujours très rempli ! Mais eux, comme les établissements qui les reçoivent, connaissent-ils le GIP CAFÉS CULTURES ?

Le Groupement d'intérêt public Cafés-Cultures est un fonds d’aide qui permet d’accompagner les cafés, bars et restaurants dans leurs fonctions d’employeurs des artistes et techniciens, en prenant en charge financièrement une partie des coûts salariaux associés. Le GIP permet de pérenniser les métiers d’artistes du spectacle vivant puisque les artistes et techniciens peuvent ainsi recevoir un cachet plutôt qu’une prestation au chapeau, leur permettant d’avoir les heures de travail pour rester intermittents.

Un fonds de 50 000 euros pour l’Occitanie est opérationnel depuis début septembre 2018.Tous les cafés et restaurants qui remplissent les critères suivants peuvent en bénéficier, sans adhésion ni labellisation :

1) relever de la Convention Collective des CHR (cafés, hôtels et restaurants)

2) être détenteur d’une licence de débit de boisson ou restaurant

3) être un Établissement Recevant du Public (ERP) de type N catégorie 5 (jauge inférieure à 200 places)

4) à partir de 7 spectacles par an, être détenteur de la licence d’entrepreneurs de spectacles

Tous les artistes et techniciens doivent être déclarés auprès du GUSO (le guichet unique du spectacle occasionnel mis en œuvre par Pôle Emploi – www.guso.fr) et leurs rémunérations respecter le minimum de 103,04 € brut indiqué par la Convention Collective Nationale du Spectacle Vivant Privé.

L’aide à l’emploi artistique correspond à la prise en charge de 26% à 65% de la masse salariale, selon le nombre d’artistes salariés, sur la base du cachet minimum brut indiqué par la Convention Collective Nationale du Spectacle Vivant Privé.
À partir de 2 artistes salariés, le salariat d’un technicien peut être pris en compte, sur la même base de calcul que pour les artistes.

- 1 à 2 artistes salariés     :    26%

- 3 artistes ou 2 artistes & 1 technicien salariés    :    39%

- 4 artistes ou 3 artistes & 1 technicien salariés    :    49%

- 5 artistes ou 4 artistes & 1 technicien salariés    :    54%

- 6 artistes ou 5 artistes & 1 technicien salariés    :    60%

- Plus de 6 artistes & 1 technicien salariés            :    65%

Initié par les organisations professionnelles représentatives des cafés, hôtels et restaurants (CHR), les syndicats d’artistes, le Ministère de la Culture et de la Communication et les Collectivités Territoriales, le GIP Cafés Cultures a été fondé en avril 2015. Le système, éligible au mécénat culturel, est financé par les collectivités territoriales qui souhaitent le déployer sur leur territoire et par des partenaires privés qui souhaitent accompagner un dispositif d’intérêt général.

Le site du GIP Cafés Cultures est facile d’utilisation, il suffit de quelques minutes pour faire sa demande d’aide. La démarche est simple et rapide, l’équipe vous accompagne si besoin pour vous familiariser au GUSO et vous soulager administrativement, il y a une réelle volonté pédagogique, c’est très agréable et motivant !

Depuis juin 2015, le GIP a financé plus de 27 000 cachets, au travers de 964 établissements demandeurs, soit 1746k€ d’aides attribuées.

Le fonds d’aide est-il actif sur mon territoire ? 

En savoir plus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
De scène en scène © 2017 -  Hébergé par Overblog